La campagne de l’Ouest prend fin en Bretagne


Cyrille Frantz visera un nouveau podium.
La campagne de l’Ouest, qui a débuté en Normandie à l’occasion de la Course de Côte d’Hébécrevon, puis qui s’est poursuivie à La Pommeraye, s’achèvera ce week-end en Bretagne où le Championnat de France de la Montagne prendra ses quartiers à Saint Gouëno. L’occasion d’assister à une nouvelle confrontation entre les Protos CN + de Nicolas Schatz, Sébastien Petit et Cyrille Frantz, et de voir qui peut être en mesure de contester la victoire à Nicolas Werver du côté des Productions.

A qui le tour du côté des CN+ ?

A l’heure de tirer un premier bilan de cette campagne de l’Ouest, on peut se réjouir de voir que les trois épreuves – Hébécrevon, La Pommeraye et Saint Gouëno – suscitent un enthousiasme grandissant auprès des animateurs du Championnat de France qui, cette année, se sont présentés au départ plus nombreux que lors des précédentes éditions.

On peut également s’enthousiasmer lorsque l’on voit le suspense qu’entretiennent les pointures de la discipline, qui prennent l’habitude de nous offrir des dénouements riches en émotion. Ce fut le cas à La Pommeraye, où Sébastien Petit est venu battre Nicolas Schatz sur le fil, et ce sera à n’en pas douter le cas à Saint Gouëno. Reste qu’avec cinq victoires consécutives acquises dans les Côtes-d’Armor, Nicolas Schatz bénéficie du statut de favori. Le pilote de Mâcon gardera toutefois à l’esprit qu’en 2014, à Saint-Gouëno, 783 millièmes le séparaient du pilote CroisiEurope au moment de monter sur le podium.

Sur l’épreuve bretonne, on peut donc s’attendre à une nouvelle confrontation entre les Protos Norma CN + de Sébastien Petit et de Nicolas Schatz. Une lutte à laquelle peut s’inviter Cyrille Frantz qui, au fil des épreuves, réduit l’écart qui le sépare de ses adversaires.

Vice-champion de France, Geoffrey Schatz connait une première partie de saison difficile, marquée par une accumulation de problèmes mécaniques. A La Pommeraye, le jeune pilote d’Azé devait une nouvelle fois composer, avec une F3000 Reynard 95D au comportement rétif, qu’il parvenait toutefois à amener à la quatrième place. Gageons qu’il mettra cette fois tout en œuvre, pour accéder au podium.

Devancé par Paul Buckingham à La Pommeraye, David Guillaumard aura à cœur de prendre sa revanche sur le pilote Britannique. L’an dernier déjà, à Saint-Gouëno, la lutte pour la suprématie en F3 avait opposé les deux hommes, et David avait raflé la mise pour quatre dixièmes de secondes.

Venue en voisine de sa Normandie natale, Martine Hubert avait, l’an dernier, accroché la septième place au volant de sa Norma M20 FC à moteur 3 Litres. La Championne de France, qui a fait son retour à la compétition à La Pommeraye, aura comme principal objectif de devancer l’Osella de son adversaire direct en CN/3, Benjamin Vielmi.

Les nombreux pilotes engagés en CN/2, tenteront de suivre le rythme imprimé par Kévin Durot. Auteur d’un fracassant début de saison, le jeune Picard aura un double objectif : Imposer sa Norma M20 FC dans sa catégorie, et si possible devancer les F3 de Guillaumard et Buckingham. A la poursuite de Durot, on retrouvera les Norma de Stéphane Krafft, Hugues Lheritier, Jean-Pascal Delrosso et Jean-Jacques Louvet, la Tatuus de Jean-Jacques Maitre, mais également les régionaux Anthony Le Beller, Jean-Yves Bouete et Sébastien Tourillon, qui ne manqueront pas de s’immiscer dans la bagarre.

Si pour l’heure Antoine Betzel domine la Formule Renault, il n’est pas à l’abri d’un retour de ses adversaires, et notamment de son équipier au sein du Krafft Racing, Régis Tref. A suivre également, Julien Potet, Manuel Mangold et les féminines qui animent la catégorie, la Britannique Charlie Martin et la Lyonnaise Sarah Louvet.

Nicolas Werver toujours invaincu

Les cinq premières confrontations de la saison ont permis à Nicolas Werver d’étoffer son palmarès de cinq victoires supplémentaires. Ce n’est pas pour autant que l’Alsacien s’impose avec facilité. Ses adversaires sont coriaces, et font de leur mieux pour empêcher la Porsche 997 Cup de terminer en haut des feuilles de classement.

Face à Nicolas Werver, on retrouvera à Saint Gouëno les Porsche de Christian Schmitter et David Dieulangard, ainsi que les Mégane Trophy de Philippe Schmitter et Francis Dosières. Deuxième à La Pommeraye, Dosières ne désespère pas de faire trembler Werver et, à son tour, d’enrichir d’une nouvelle victoire un palmarès fort opulent. Mais pour Werver la menace pourrait ne pas venir d’une GTTS mais d’une FC, en l’occurrence la Simca CG Turbo de Christophe Poinsignon, habitué des podiums du Production.

Au volant de sa Porsche 997 GT2, Pierre Courroye sera une nouvelle fois le grand favori du GT de Série. Devancé par la Porsche Cayman de Michel Lamiscarre à La Pommeraye, Rémi Courtois tentera cette fois d’imposer sa 996 GT3.

Ronald Garces se présente en fer de lance des pilotes de Seat Léon Supercopa, aux volants desquelles on retrouve également Sébastien Dupont et Geoffrey Bouhin. Mais pour Garces, la menace a comme lui des accents du sud, en la personne de Guillaume Plan et de sa Mitsubishi Lancer.

Côté groupe N, la Course de Côte de Saint-Gouëno nous donnera l’occasion d’assister à une nouvelle lutte sans merci entre Pascal Cat et Bertrand Simonin pour la suprématie des BMW M3.

Si à La Pommeraye, Sébastien Lemaire s’est retrouvé un peu esseulé en F2000, le pilote de la BMW 318 TI Compact devrait retrouver à Saint-Gouëno la Peugeot 306 de son grand rival, Jean Turnel. Présent à La Pommeraye, Régis Pierrat sera également de la fête à Saint-Gouëno.


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge