Le mot du speaker

Jean Michel Bayen : Qu'importe le flacon...

Après ce premier tiers de saison, force est de constater que le millésime 2018 du Championnat de France de la Montagne s'annonce comme un futur grand cru !

Côté matériel, la décision de la commission Montagne de la FFSA d'accueillir de nouvelles voitures (les prototypes européens E2SC 3 litres ), de reclasser certains modèles (Clio 4, Seat Leon MK3) et d'accueillir de nouvelles "bêtes" de course comme la Renault RS1 ou la Ginetta a rajeuni et étoffé le plateau !

Certes, il n'y a peu ou pas de nouvelles voitures de "série groupe N", les dernières productions de l'industrie automobile sont trop lisses, trop aseptisées pour figurer en course....

Mais plus que les nouvelles montures, c'est la marche en avant de la jeunesse qui est marquante ! De tous jeunes pilotes, fort brillants ! Ils ont pour prénom : Sarah, Marie, Kevin, Clément, Pierre, Maxime, Christopher, Julien, Antoine, Jérôme, Jimmy.

Ils ont en général choisi d'affronter des pilotes d'expérience sur leur terrain et ne ménagent pas leurs efforts pour les faire tomber de leur piédestal ! Suivez bien les bagarres en Proto 2 litres et monoplaces, elles sont homériques !

Les champions et valeurs sûres sont toujours présents bien évidemment. Depuis le départ de Nicolas Schatz, Sébastien Petit a conquis le titre 2017 en série Sport (Norma CN+), Pierre Courroye (Mc Laren MP412C) a lui succédé à Nicolas Werver en Production... mais rien n'est acquis pour cette année... Nombreux sont les prétendants qui seront présents avec nous ce premier WE de juin !

J'aimerais également saluer les pilotes qui à l'heure de la retraite vivent à fond leur passion, ceux qui profitent de cette nouvelle vie, de ce temps libre pour parcourir la France des courses de côtes, à la fois pilotes et touristes en Championnat moderne ou VHC.

Enfin, un grand coup de chapeau aux pilotes amateurs, régionaux pour la plupart, pilotes de l'Ouest qui profitent de cette épreuve pour venir se mesurer au "gratin" de la discipline ! Ils le font avec leurs moyens, parfois modestes, souvent au terme de gros sacrifices !

Oui, qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.... de 18 ans comme Christopher à 77 ans comme Louis....

Ce cocktail doit être bien savoureux puisque près de 80 pilotes britanniques ou irlandais viendront le déguster en notre compagnie à l'occasion du Goueno Hill Climb !

Rendez-vous au Fer à Cheval les amis !


Jean Michel Bayen
Speaker officiel du Championnat de France de la Montagne

Photos