Confrontation bretonne en conclusion de la campagne de l’ouest


Sébastien Petit - Norma M20 FC BMW - pour
la victoire ?
La campagne de l’Ouest, qui a débuté les 13 et 14 mai en Normandie, avant de passer le week-end suivant par l’Anjou, s’achèvera en Bretagne les 27 et 28 mai à l’occasion de la Course de Côte de Saint Gouëno.

Championnat Sport :

Au regard des empoignades que n’ont pas manquées de se livrer les animateurs du Championnat de France de la Montagne sur les épreuves précédentes, le rendez-vous breton s’annonce passionnant. La lutte pour la victoire s’annonce une nouvelle fois âprement disputée, et nul doute qu’il en sera de même pour la suprématie dans les classes.

Fort de ses cinq victoires sur les cinq premières manches de la saison, Sébastien Petit se présente au départ de Saint Gouëno avec le statut de favori. Détenteur du record de la piste à La Pommeraye, le pilote du Team Petit CroisiEurope tentera d’améliorer les 1’13’’077 signés par Nicolas Schatz l’an dernier sur la manche bretonne.

Mais même s’il est donné favori, Sébastien Petit sait que la victoire n’est jamais acquise par avance. Le week-end dernier, à La Pommeraye, au volant d’une F3000 Reynard 01L d’ancienne génération, Geoffrey Schatz a bien failli créer l’exploit. Le jeune Bourguignon, deuxième de l’épreuve angevine, sera à nouveau un sérieux prétendant au podium.

Nul doute qu’il faudra également compter sur Cyrille Frantz, qui au volant de la seconde Norma à moteur 4 litres qui anime notre Championnat, compte bien jouer ses meilleurs atouts pour décrocher une place sur le podium. Tout comme Sébastien ou Geoffrey, Cyrille peut être un prétendant à la victoire.

Du côté du CN/3, David Meillon tentera de signer un nouveau succès au volant de sa Norma M20 F. Pour cela il devra devancer un Benjamin Vielmi qui, après être parti à la faute sur les Teurses de Thèreval-Agneaux, a pu réparer son Osella PA27 pour être au départ de Saint Gouëno. Le duel entre les deux hommes pourrait être arbitré par la Championne de France, Martine Hubert, qui évolue également dans cette classe CN/3.

Vainqueur en CN/2 lors des deux derniers week-ends – à Thèreval et à La Pommeraye – Julien Français se présente comme le jeune espoir à battre dans la catégorie. Mais une nouvelle fois de nombreux pilotes, évoluant aux volants de Norma, viendront prétendre à la victoire. Ce sera le cas d’Olivier Augusto, de David Guillaumard, de Dimitri Pereira, de Manuel Mangold, de la Britannique Charlie Martin, ou du jeune espoir Belge Corentin Starck. Face aux Norma, il faudra également suivre le Suisse Jean-Jacques Maitre au volant de sa Tatuus PY12. Comme à son habitude, Jean-Jacques Louvet, en gentleman driver, observera de près les prestations de ses rivaux tout en tentant d’améliorer ses propres chronos.

Deux animateurs du Championnat, Sarah Louvet et Sylvain Moyon évolueront sur cette Course de Côte de Saint Gouëno en F3. Sarah, deuxième des F3 et première féminine à La Pommeraye peut afficher de réelles ambitions. Sylvain a démontré par le passé qu’il pouvait se mêler à la lutte en tête. Mais tous deux retrouveront des pilotes, tels que Anthony Gueudry ou John Nicol qui peuvent leur donner du fil à retordre.

La Formule Renault pourrait une nouvelle fois faire la part belle aux jeunes talents avec la présence notamment des animateurs du Championnat de France, Marie Cammares et Julien Maurel qui tenteront de décrocher un succès en terre bretonne.

Cette Course de Côte de Saint Gouëno devrait être le théâtre d’un sympathique duel entre deux prétendants à la victoire en CM : Cyrille Chupin (Silver Car) et Jérôme Collias (BRC).

Championnat Production

C’est ici-même, sur cette Course de Côte de Saint Gouëno, que l’an dernier Pierre Courroye signait sa première victoire sur une épreuve du Championnat de France de la Montagne. Depuis sa Porsche 991 a laissé place à une McLaren MP4 12 C, et le palmarès du jeune pilote de Vesoul s’est nettement étoffé.

Vainqueur des quatre dernières confrontations de la saison, Pierre Courroye aura bien évidemment comme objectif de remporter un nouveau succès en terre bretonne. Mais gageons que les frères Schmitter ne l’entendent pas de cette oreille.

Deuxième au volant de sa Lamborghini Gallardo lors de la dernière édition, Philippe Schmitter mettra tout en œuvre pour contrer son jeune rival. Au volant d’une Porsche 997 GT3 R avec laquelle il a remporté la première manche de la saison, Christian Schmitter prétendra une nouvelle fois au podium et visera la plus haute marche.

Le podium, Yannick Poinsignon l’avait accroché l’an dernier, sur les deux dernières épreuves de la saison. Cette année, au volant de sa BMW M3 E92, le Vosgien s’en est approché sans jamais l’atteindre. Mais il reste un adversaire de taille qui peut légitimement prétendre à une place parmi les trois premiers.

On ne peut bien évidemment pas évoquer les prétendants au podium sans parler de Nicolas Werver. Le sextuple Champion de France poursuit le développement de sa Porsche 997 GT2 et nul doute qu’il viendra rapidement troubler la hiérarchie établie. Un autre Champion de France Production fera son retour sur cette épreuve. Anthony Cosson prendra en effet le départ à Saint Gouëno au volant d’une Porsche 997 GT3 Cup.

Du côté des GTTS/1, Jean-Michel Lestienne et Gwenael Vaillant mettront à profit le rendez-vous breton pour poursuivre, au volant de leurs Mitjet, le duel entamé à La Pommeraye. Seul pilote engagé en GT de Série, Rudy Ginard aura à cœur de profiter pleinement de cette épreuve pour se faire plaisir au volant de sa Lotus Exige.

Cinq Seat Léon Supercopa vont en découdre pour la victoire en Groupe A. Déjà vainqueurs cette saison, Francis Dosières et Jérôme Janny tenteront de rééditer. Rémi Bernard, qui a connu les joies de la victoire en début de saison, doit malheureusement déclarer forfait, alors que Sébastien et Julien Dupont auront à cœur de troubler les cartes.

Vainqueur du Groupe N à La Pommeraye, Pascal Cat ne pourra malheureusement pas défendre ses chances à Saint Gouëno, un problème mécanique l’obligeant à déclarer forfait. Antoine Uny risque donc de se retrouver esseulé au volant de sa BMW M3.

Si le Groupe F2000 est particulièrement fourni, Jean Turnel (Peugeot 306) se présentera une nouvelle fois comme l’homme à battre. Nul doute que Samuel Durassier (Honda Civic) tentera de le détrôner, tout comme les trois animateurs du Championnat évoluant aux volants de Clio : Brice Pierrat, Thomas Schwarz et Christian Boullenger.

Si à La Pommeraye Christophe Poinsignon avait comme seul objectif de valider les réglages de sa Simca CG dont la réparation de la boîte de vitesse s’est achevée à la veille du départ, c’est avec d’autres prétentions qu’il abordera le rendez-vous normand. Mais le Vosgien sait qu’il devra tout donner pour s’imposer face à la Jidé de Xavier Burgevin et à la Scora Maxi de Geoffray Carcreff.


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos