Arrivée - Sébastien Petit au bout du suspense !


Sébastien Petit - Norma M20 FC BMW
La pluie qui est venue perturber la Course de Côte de Saint Gouëno a en partie brouillé les cartes. Mais au terme d’un combat acharné, Sébastien Petit parvient à s’imposer.

Championnat Sport

Absente hier, la pluie a fait son apparition par intermittence, ce dimanche sur la région du Mené. Des conditions météorologiques qui ont obligé les pilotes à composer avec une route en constante évolution.

Les caprices de la météo n’ont pas manqué d’exercer une certaine pression sur les pilotes. Au terme de la deuxième montée de course, rien ne semblait acquis. Geoffrey Schatz, impérial ce week-end, signait les meilleurs temps sur les deux premières montées et semblait être en mesure d’aller chercher à Saint Gouëno sa première victoire sur le Championnat de France de la Montagne.

Sébastien Petit devra donc déployer talent et détermination, pour finalement, avec un chrono en 1’21’’055, remporter son sixième succès de la saison. Le pilote du Team Petit CroisiEurope reste donc invaincu depuis le début de cette année 2017.

Dans la continuité des précédentes confrontations, Geoffrey Schatz réalise une magnifique course, qui le voit dominer les débats tout au long de la journée, pour finalement terminer au deuxième rang en intercalant une nouvelle fois sa F3000 Reynard 01L entre les deux Protos Norma à moteur 4 litres. C’est en effet la seconde Norma CN+, celle de Cyrille Frantz qui complète le podium de cette sixième manche de la saison.

La campagne de l’Ouest aura permis à Julien Français d’accumuler les succès. Le jeune sociétaire du Team Petit CroisiEurope remporte, après Hébécrevon et La Pommeraye, un troisième succès en CN/2. Il devance un autre jeune talent, le Belge Corentin Starck, alors qu’Anthony Le Beller complète le podium de cette classe. Malgré un tête-à-queue sur la troisième montée, David Guillaumard place sa Norma au quatrième rang, devant celle d’Olivier Augusto, la Tatuus de Jean-Jacques Maitre et la Norma de Charlie Martin première féminine sur cette épreuve.

La britannique n’est pas la seule pilote de l’équipe Schatz à avoir brillé sur ce rendez-vous breton. David Meillon domine la classe CN/3 où il devance assez largement Martine Hubert, Xavier Vermeille et l’Osella de Benjamin Vielmi.

La victoire en F3 revient au Britannique Colin Le Maitre. Il devance Sarah Louvet qui, malgré une sortie de route sur la deuxième montée - qui lui interdit de prendre part à l’ultime confrontation du week-end - accroche la deuxième place des F3.

Le duel entre Jérôme Collias et Cyrille Chupin a tourné à l’avantage du premier nommé. Jérôme Collias impose donc son BRC dans le Groupe CM, devant le Silver Car de son adversaire mais néanmoins ami. Jean-Christophe Henry cumule les succès en Formule Renault. C’est lui qui termine en tête de la classe à Saint Gouëno devant Julien Maurel et Marie Cammares.

Championnat Production

Les épreuves se suivent et se ressemblent pour Pierre Courroye qui, au fil des week-ends, enchaîne les victoires. Ce dimanche, à Saint Gouëno, en imposant sa McLaren MP4 12C, il signe son cinquième succès consécutif de la saison, et consolide sa place de leader au Championnat de France de la Montagne.

La victoire de Pierre Courroye ne souffre d’aucune contestation, puisque le jeune Franc-Comtois relègue son premier poursuivant à plus de cinq secondes. Un premier poursuivant qui faisait là son retour sur la discipline, Anthony Cosson, Champion de France Production 2011, retrouvait le volant d’une Porsche 997 GT3 Cup à l’occasion de cette Course de Côte de Saint Gouëno, et il l’amène à la deuxième place.

Le podium est complété par le vainqueur du Groupe FC, Geoffray Carcreff qui n’en est pas à son coup d’essai, il avait en effet imposé l’an dernier sa Scora Maxi à La Pommeraye.

Au volant d’une Porsche en progression mais dont il n’arrive pas encore à tirer la quintessence, le sextuple Champion de France, Nicolas Werver, termine au quatrième rang. Il devance une autre Porsche, celle de Christian Schmitter qui au sein du classement des GTTS pointe devant la Lamborghini de son frère Philippe. Un classement GTTS qui est complété par Yannick Poinsignon (BMW M3 E92).

La pluie a une nouvelle fois brouillé les cartes, et les pilotes du Groupe FC en ont tiré avantage. Au sein du top 10, derrière Geoffray Carcreff, on retrouve la Simca de Romain Richardeau, la Jidé de Xavier Burgevin, la Simca de Mathieu Nouet qui devance la CG de Christophe Poinsignon qui a dû batailler ce week-end avec un moteur récalcitrant.

Les pilotes des Seat Léon Supercopa ont livré une superbe bataille d’où Jérôme Janny sort vainqueur en devançant Francis Dosières de 418 millièmes. Sébastien Dupont complète le podium en pointant en seulement 56 millièmes de la Supercopa de Dosières. Julien Dupont place pour sa part sa Seat au quatrième rang.

Jean Turnel ajoute la Course de Côte de Saint Gouëno à son palmarès en Groupe F2000. Au volant de sa Peugeot 306, il devance la Honda Civic de Samuel Durassier et la Renault Clio de Christian Boullenger.

Antoine Uny a su parfaitement mener sa BMW M3 pour dominer le Groupe N de la tête et des épaules. Du côté des Mitjet, Jean-Michel Lestienne est parvenu à contenir les attaques de Gwenael Vaillant, et s’impose donc en GTTS/1. Malgré des problèmes de boîte de vitesses qui l’ont empêché de prendre part à la deuxième et troisième montées de course, Rudy Ginard repart de Saint Gouëno avec une victoire en Groupe GT de Série.

Championnat VHC

Cette journée de dimanche ne fut pas la plus facile à aborder pour les concurrents engagés sur la 7ème édition de la Course de Côte de Saint Gouëno, dédiée aux Véhicules Historiques de Compétition. Contraints de composer avec une météo capricieuse, ils ont dû affronter les 3.200 mètres du tracé, sur une piste où l’adhérence s’avérait parfois précaire.

Devancé par sa compagne Dominique Brulat lors de la première montée de course, Christian Agostini n’a pas tardé à remettre les pendules à l’heure en reprenant l’avantage sur les montées suivantes. Il impose donc sa Ford Mustang en Groupe 1, devant la Volkswagen Golf GTI de sa rivale sur la piste.

La Championne de France, Viviane Bonnardel, a mené une course sage au volant de sa Volkswagen Scirocco, pour s’imposer dans un Groupe 2 où elle était la seule concurrente. Course également assez tranquille pour Gabriel Lejeune dont la Jidé Original évoluait seule dans le Groupe 5. Et il en fut de même pour Fernand Santarelli (Tiga SC 80) esseulé en Groupe 6/7.

Le Groupe 4 a donné lieu à une passe d’arme entre Porsche et Alpine. Au final c’est une Allemande qui s’impose, celle d’Alain Gadal, qui devance les Alpine de Jean-Claude Demessine et de Philippe Brebant. Le Porschiste Roger Guelpa accroche la quatrième place.

Vainqueur du Groupe 8/9, Roger Serge Toupence s’impose également au scratch de cette Course de Côte de Saint Gouëno VHC. Dans son groupe, il devance la Van Diemen de Jean-Marc Debeaune et la Royale RP 24 de Michel Ritzenthaler.

Classement Sport :

1.S. Petit (Norma M20 FC) 1’21’’055 – 2. G. Schatz (F3000 Reynard 01L) à 2’’630 – 3. C. Frantz (Norma M20 FC) à 5’’565 – 4. J. Français (Norma M20 FC) à 7’’847 – 5. C. Starck (Norma M20 FC) à 9’’157 – 6. A. Le Beller (Norma M20 FC) à 9’’954 – 7. D. Guillaumard (Norma M20 FC) à 10’’678 – 8. O. Augusto (Norma M20 FC) à 10’’712 – 9. J-J. Maitre (Tatuus PY 12) à 11’’504 – 10. C. Martin (Norma M20 FC) à 11’’829.
Classement Production :

1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) 1’32’’339 – 2. A. Cosson (Porsche 997 GT3 Cup) à 5’’044 – 3. G. Carcreff (Scora Maxi) à 5’’475 – 4. N. Werver (Porsche 997 GT2) à 5’’560 – 5. C. Schmitter (Porsche 997 GT3) à 5’’834 – 6. R. Richardeau (Simca Rallye II) à 7’’153 – 7. X. Burgevin (Jidé) à 7’’567 – 8. Mathieu Nouet (Simca Rallye II) à 7’’614 – 9. P. Schmitter (Lamborghini Gallardo) à 7’’745 – 10. Y. Poinsignon (BMW E92) à 8’’486


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos