Plus qu’une épreuve, un véritable événement


Olivier Henry, Président de l’Ecurie du Mené
En ce dernier week-end de mai, c’est en Bretagne que les animateurs du Championnat de France de la Montagne vont se retrouver pour disputer la Course de Côte de Saint-Gouëno. L’épreuve bretonne fait l’unanimité, tant du côté des pilotes français, que de leurs homologues venus nombreux d’outre-Manche. Des concurrents qui répondent présents pour, d’une part, affronter les 3.200 mètres du tracé, mais également pour festoyer trois jours durant.

Car la Course de Côte de Saint-Gouëno n’est pas seulement une manifestation sportive, c’est un véritable événement, autour duquel se greffe de nombreuses animations : « Accueil, convivialité et spectacle, sont les maîtres-mots de notre épreuve », se plait à rappeler Olivier Henry, le Président de l’Ecurie du Mené, la structure organisatrice de cette sixième manche du Championnat.

Cette année encore, Olivier Henry, épaulé par Gilles Aignel, Guillaume Cousin, et les nombreux bénévoles de l’Ecurie du Mené, a mis les bouchées-doubles pour satisfaire les quelques 180 concurrents attendus ce week-end. 93 d’entre eux s’affronteront dans le cadre du Championnat de France de la Montagne, une dizaine est engagée en Véhicules Historiques de Compétition, et ce sont plus de 70 pilotes britanniques qui participeront aux Hill Climb Masters GB.

Le parcours de cette 33ème édition est similaire à celui des années précédentes, mais de gros efforts ont été faits concernant les abords de la route, afin d’offrir encore plus de confort aux pilotes et aux spectateurs : « Le propriétaire à qui appartient le terrain situé entre le ’’Pas de Saint-Gouëno’’ et le ’’Fer à Cheval’’ a fait abattre des arbres. Cela a pour effet d’offrir une meilleure visibilité, tant pour les concurrents que pour les spectateurs », explique Olivier Henry. « Nous avons également réaménagé les circuits de replis. Les 500 mètres situés avant le départ ont bénéficié d’un ré-enrobage, ce qui permet de disposer d’un revêtement neuf. 300 mètres de descente à l’issue de l’arrivée, ont également été réhabilités. »

La sécurité est toujours une priorité pour les organisateurs d’épreuves routières. Et dans ce domaine encore, l’Ecurie du Mené se veut innovante : « Nous sommes en grande partie à l’origine de ce qui est devenu le dossier RTS type sur les épreuves du Championnat de France de la Montagne. Nous collaborons toujours avec la FFSA pour, d’une part communiquer les enseignements glanés sur le terrain, et d’autre part répondre aux attentes des instances fédérales. Aujourd’hui, nous mettons tout en œuvre pour parfaire la sécurité, notamment en diffusant un maximum d’informations auprès du public, en mettant à la disposition des spectateurs des visuels reprenant les pictogrammes qui permettent de mieux cerner les dangers auxquels ils s’exposent, en cas de non-respect des normes de sécurité. »

Si la sécurité est une priorité, l’accueil réservé aux pilotes en est une autre. La Course de Côte de Saint-Gouëno dispose d’une unité de lieu, qui permet de regrouper l’ensemble des concurrents sur ce qui est le centre névralgique de l’épreuve : « Cette année encore, chaque concurrent disposera d’une zone qui lui sera préalablement réservée et identifiée. Cela nous permet de faciliter l’installation de chacun, et d’offrir le minimum de confort que les pilotes sont en droit d’attendre. »

Au rythme des moteurs et des guitares

Cette année encore, la Course de Côte de Saint-Gouëno est organisée conjointement avec le ’’Festival Déjanté’’, qui a pris le nom de ’’Festival Rock’N’Roule’’… tout un programme ! Avant de vibrer au rythme des bolides de course, dès jeudi soir, le village de Saint-Gouëno vibrera au son des groupes locaux : « La première soirée est sur une thématique folklorique, et puis nous ne manquerons pas de monter en puissance le vendredi soir et le samedi soir, avec en conclusion du Festival un groupe un peu plus énergique qu’à l’habitude. Tout est en place pour faire la fête. »

Après le son, l’image, cette année encore les spectateurs présents au ’’Fer à Cheval’’ pourront suivre l’évolution des concurrents sur un écran géant. Mais là encore des innovations sont prévues : « Nous devrions disposer de caméras automatiques, qui permettrons d’avoir un meilleur rendu sur le ’’Fer à Cheval’’ et les deux ’’S’’ de l’arrivée. »

Steve Rinsoz sera également de la fête. La BMW du Drifteur suisse assurera cette année encore le spectacle sur le tracé breton.

Pour cette 33ème édition, les conditions météorologiques n’auront aucune prise sur les rendez-vous organisés tout au long du week-end en marge de la course : « Nous allons disposer d’une surface couverte qui peut varier entre 500 et 700m2. C’est sous ce chapiteau que s’organisera la logistique, toute la partie administrative, et que se tiendront notamment le podium et la remise des prix », précise le Président de l’Ecurie du Mené.

Près de 180 concurrents engagés

La liste des engagés de cette Course de Côte de Saint-Gouëno a de quoi satisfaire pleinement l’organisateur. Près de 180 pilotes seront présents sur l’épreuve bretonne, et parmi eux on compte les ténors du Championnat de France : « Plus de 90 concurrents s’élanceront sur l’épreuve comptant pour le Championnat de France. L’Elite des Montagnards sera de la partie, tant du côté de la catégorie Sport, que Production. Les pilotes britanniques seront un peu moins nombreux que lors des précédentes éditions. Cela vient d’une volonté de réduire le nombre de participants, afin de pouvoir proposer, au sein du parc concurrents, des emplacements adaptés à chacun. »

Pour satisfaire les concurrents, permettre aux spectateurs de suivre la course dans les meilleures conditions, aménager les emplacements, gérer les divers points de restaurations, ce sont 620 bénévoles qui s’investissent dans l’organisation de la Course de Côte de Saint-Gouëno : « Je leur tire un grand coup de chapeau et les remercie pour leur implication. Lorsque j’évoque les 620 personnes mobilisées pour l’événement, j’inclus bien évidemment les officiels, les commissaires, et tous ceux qui assument un rôle durant le week-end. Un grand merci également aux riverains qui mettent à disposition leurs terrains pour accueillir non seulement les concurrents, mais également le public. »

Olivier Henry n’oublie bien évidemment pas les fidèles partenaires de l’épreuve que sont Michel Rose, Président du Groupe Rose, le Centre Leclerc de Lamballe et son dirigeant Stéphane Bourd, et le Crédit Mutuel de Bretagne :« Mais également l’ensemble des 150 partenaires qui, par leurs contributions, nous permettent d’organiser cette manifestation. Nous avons également le soutien du Conseil Département des Côtes d’Armor, la Région Bretagne, et la Commune Nouvelle du Mené dans laquelle est intégrée Saint-Gouëno depuis le 1er janvier. Cette année encore, les partenaires institutionnels ont largement apporté leurs aides, pour que nous puissions respecter nos engagements auprès des pilotes et des spectateurs, et leurs offrir une manifestation à la hauteur de leurs attentes. »


Photos