Arrivée - Succès et record pour Nicolas Schatz


Nicolas Schatz - Norma M20 FC BMW
Si ce dimanche, de nombreux orages se sont abattus sur l’hexagone, la Bretagne a été épargnée, et la Course de Côte de Saint-Gouëno a pu se dérouler dans des conditions idéales.

Championnat Sport Ce dimanche matin, a l’issue de la première montée de course, moins d’une seconde séparée l’auteur du meilleur temps, Nicolas Schatz, et Sébastien Petit. Et si, loin d’avoir démérité, Sébastien Petit a jeté, tout au long de la journée, toutes ses forces dans la bataille pour tenter de déloger son principal adversaire du sommet de la hiérarchie, Nicolas Schatz a pour sa part dominé les débats.

Le sextuple Champion de France remporte à Saint-Gouëno son sixième succès de la saison, signant au passage un nouveau record sur le tracé breton en 1’13’’077. Derrière les deux Norma à moteur 4 litres, Geoffrey Schatz a une nouvelle fois démontré toute sa valeur, en plaçant sa F3000 Reynard 95D sur la troisième marche du podium. En proie à des soucis de comportement de sa Norma, Cyrille Frantz a dû se battre avec une auto rétive, pour finalement accrocher la quatrième place.

Cinquième au général, David Guillaumard s’offre un nouveau succès en F3, en plaçant sa Dallara F308 devant trois autres Dallara, la F305 de Jérôme Debarre, la F394 d’Anthony Gueudry et le F300 de Sylvain Moyon.

C’est à la sixième place que l’on retrouve l’Osella du vainqueur du CN/3, Benjamin Vielmi, qui devance dans la catégorie la Norma de la Championne de France, Martine Hubert. Du côté du CN/2, la victoire revient à la Norma de Freddy Cadot, qui devance la Tatuus PY 12 de Jean-Jacques Maitre et les Norma de David Meillon et Jean-Pascal Delrosso.

Yves Tholy impose largement son Proto Speed Car en CM, devant le TracKing RC01 de Vincent Bertheuil et le BRC de Jérôme Collias. Olivier Desrayaud place son TracKing au quatrième rang.

La lutte entre féminines pour la suprématie en Formule Renault tourne finalement à l’avantage de Sarah Louvet. La jeune Lyonnaise signe à Saint-Gouëno un nouveau succès, en devançant la Britannique Charlie Martin.

Championnat Production

Magnifique de par la qualité de son plateau, le Championnat Production l’est tout autant par l’engagement des pilotes qui ne manquent pas de nous livrer de magnifiques passes d’armes. Tout au long de la journée, les concurrents engagés en GTTS se sont battus à coup de millièmes de secondes pour tenter de décrocher le Graal.

A l’issue de la première montée de course, c’est Philipe Schmitter qui plaçait sa Lamborghini Gallardo en tête. Une position qu’il conservait au terme de la deuxième montée, sur laquelle Pierre Beal signait le meilleur temps.

Mais en étant le seul pilote à passer sous la barre des 1’30’’ lors de la troisième montée, Pierre Courroye impose finalement sa Porsche 911. Le jeune pilote de Vesoul devance de 792 millièmes la Lamborghini de Philippe Schmitter. Pierre Béal n’est pas parvenu à améliorer lors de l’ultime confrontation, sa BMW M3 GTR n’accède pas au podium sur lequel on retrouve le quintuple Champion de France, Nicolas Werver.

Pierre Beal, quatrième, devance la Porsche 997 GT2 de Christian Schmitter. Francis Dosières place sa Mégane Trophy au sixième rang des GTTS, devant la BMW 1M Vortex de Ronald Garces.

Christophe Poinsignon, sixième au scratch, termine en tête du Groupe FC. La Simca CG Turbo du Vosgien termine devant la Scora Maxi de Geoffray Carcreff.

Les Seat Léon Supercopa, qui animent le Groupe A, terminent en tir groupé aux dixième, onzième, douzième et treizième places. Mais Rémi Bernard prend assez largement l’ascendant sur ses adversaires, puisqu’il termine 1’’3 devant un trio composé de Nicolas Caumon, Geoffroy Bouhin et Sébastien Dupont. A noter que Vivien Tonon remporte la classe A/3 au volant de sa Clio.

Pour 694 millièmes, Bertrand Simonin accroche un succès en Groupe N, en plaçant sa BMW M3 devant celles de Pascal Cat et de Jean-Claude Brazey. Seul représentant du GT de Série, Rémi Courtois n’a pas eu à forcer son talent au volant de sa Porsche 996, ce qui ne l’a pas empêché d’assurer une nouvelle fois le spectacle.

Côté spectacle, la palme peut revenir à Pascal Léonard, qui nous a offert tout au long du week-end de magnifiques figurent de style. Malheureusement une casse de sélecteur de vitesses sur la deuxième montée, et un tête-à-queue sur la troisième, l’empêchent de défendre pleinement ses chances. Au final, le groupe GTTS/1 revient à la Mitjet de Jean-Michel Lestienne.

Championnat VHC

La Course de Côte de Saint-Gouëno est également inscrite au calendrier du Championnat de France de la Montagne VHC. Une dizaine de Véhicules Historiques de Compétition était donc présent pour affronter les 3.200 mètres du tracé breton, et une nouvelle fois susciter l’enthousiasme des nombreux passionnés, toujours friands de ces bolides vieillissants, mais toujours performants.

A l’issue des trois montées de course disputées ce dimanche, c’est Roger-Serge Toupence qui impose sa Martini MK 32 devant la Martini MK 15 de Marc Poix. Le podium de cette confrontation courue dans les Côtes d’Armor est complété par la Tiga SC 80 de Fernand Santarelli.

La course dans les groupes a permis à Daniel Louis d’imposer son Opel Commodore en Groupe 2, et à Pascal Picot de faire de même avec sa Porsche 356 C en groupe 3, où il faut l’avouer, les deux pilotes étaient esseulés. Egalement seul en groupe 5, Gabriel Lejeune n’a pas eu à croiser le fer pour glaner un succès.

Didier Marionneau (Alpine A110) sort vainqueur d’un Groupe 4 au sein duquel il devance l’Alpine de Jean-Claude Demessine, et la Porsche 911 de Roger Guelpa.

En Groupe 6/7, c’est la Tiga SC 80 de Fernand Santarelli qui a les honneurs de la victoire, en terminant devant la Le Gallen de Bernard Cayrier. Enfin en groupe 8/9, Roger-Serge Toupence, le vainqueur au scratch, devance Marc Poix.

Classement Sport :

1.N. Schatz (Norma M20 FC) 1’13’’077 – 2.S. Petit (Norma M20 FC) à 1’’282 – 3.G. Schatz (F3000 Reynard 95D) à 3’’907 – 4.C. Frantz (Norma M20 FC) à 4’’757 – 5.D. Guillaumard (Dallara F308) à 8’’601 – 6.B. Vielmi (Osella PA 20S) à 9’’565 – 7.J. Debarre (Dallara F305) à 9’’814 – 8.A. Gueudry (Dallara F394) à 10’’518 – 9.M. Hubert (Norma M20 FC) à 11’’016 – 10.S. Moyon (Dallara F300) 11’’646.

Classement Production :

1.P. Courroye (Porsche 911) 1’29’’289 – 2.P. Schmitter (Lamborghini Gallardo) à 0’’792 – 3.N. Werver (Porsche 997 Cup) à 1’’044 – 4.P. Beal (BMW M3 GTR) à 1’’158 – 5.C. Schmitter (Porsche 997 GT2) à 1’’860 – 6.C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 2’’771 – 7.F. Dosières (Mégane Trophy) à 2’’850 – 8.G. Carcreff (Scora Maxi) à 4’’061 – 9.R. Garces (BMW 1M Vortex) à 4’’191 – 10.R. Bernard (Seat Léon Supercopa) à 4’’694.


Communiqué de presse FFSA/CFM Challenge

Photos